Rechercher
  • Alexandre Weissenbacher

Comment soigner le syndrome du canal carpien ?



Vous avez mal au niveau de votre main, de votre poignet ? Vous ressentez des fourmillements ? Il est possible que vous soufriez d’un syndrome du canal carpien. Cette douleur peut être localisée au niveau de votre pouce, de votre index et de votre majeur. Il est parfois possible que ces douleurs apparaissent sur vos deux mains. De même une perte de force musculaire au niveau de votre poignet ou main peut aussi se manifester. Le syndrome du canal carpien est un trouble lié à la compression du nerf médian au niveau de son passage dans un petit espace dans le poignet, sorte de tunnel, appelé le canal carpien. J’ai les doigts engourdis ou j’ai l’impression de perdre de la force au niveau du bras Le syndrome du canal carpien peut se manifester de 2 façons : sensitive ou motrice.


Signes sensitifs :

Ils peuvent apparaître sous la forme de décharges électriques, de fourmillements, de picotements, ou encore d’engourdissements dans la main.

Signes moteurs : 

Ces signes sont à surveiller de près. Vous pouvez par exemple ressentir une perte de force lorsque vous tentez de saisir un objet, un style, une fourchette, etc. Une faiblesse de la pince pouce-index peut vous rendre maladroit dans la réalisation de vos gestes au quotidien. Si vous ressentez une diminution de volume des muscles de votre pouce vous devez consulter un médecin sans attendre. Comment diminuer la douleur en cas de syndrome du canal carpien ? Le repos est fortement conseillé : en cas de syndrome du canal carpien, immobilisez votre poignet pendant plusieurs jours à minima. Vous pouvez aussi soulager la douleur en enveloppant des glaçons dans une serviette pour rafraîchir votre poignet. Vous pouvez aussi placer une serviette humide au frais (frigo ou congélateur), l’effet sera le même. Le port d’une attelle peut aider au soulagement de la douleur et surtout participer au repos. Elle peut être portée la nuit, mais aussi en journée, notamment si vos activités quotidiennes nécessitent habituellement une grande sollicitation de votre main ou poignet. Comment éviter le syndrome du canal carpien ?

Déterminez les postures et mouvements à éviter Certaines postures ou mouvements favorisent le développement de ce syndrome. Des mouvements répétés de flexion, d’extension, ou de torsion au niveau du poignet sont généralement en cause. Le bricolage, ou les travaux manuels et surtout ceux avec des vibrations seront à éviter. Repérez vos postures où vous pouvez crisper votre poignet, comme par exemple si vous êtes routier, la prise du volant. Certaines de vos activités quotidiennes peuvent vous sembler anodines telles qu’une partie de jeux vidéo, ou la lecture d’un livre, pourtant elles peuvent précipiter l’apparition de symptômes. La prévention, meilleure arme comme le syndrome du canal carpien Pensez à relâcher régulièrement vos membres supérieurs : toutes les heures décontractez vos épaules, vos coudes, vos poignets, et vos doigts. De cette manière vous relâcherez aussi vos cervicales et éviterez donc les douleurs au cou. Pendant votre pause déjeuner, réalisez des étirements de votre main. Votre ordinateur, coupable tout désigné ?

Une mauvaise posture face à votre ordinateur peut être responsable de l’apparition d’un syndrome du canal carpien. Votre souris est souvent en cause. Si vous utilisez de manière intensive une souris, évitez de casser les poignets vers le haut. Investissez dans un repose poignet qui permettra d’éviter l’apparition de tensions. N’hésitez pas à demander à votre entreprise de financer cet achat. Certaines souris ergonomiques peuvent aussi vous aider à diminuer cette « cassure » du poignet. L’achat d’un clavier ergonomique peut également vous aider à relâcher vos mains et poignets. Votre posture face à l’écran compte aussi. Vos coudes doivent être positionnés en angle droit. Pour cela réglez la hauteur de votre siège et votre distance face au clavier. Vos genoux aussi doivent être positionnés en angle droit. Aussi vos avants bras doivent être relâchés sur votre bureau. Pour être davantage précis, votre point d’appui de l’avant bras se situe idéalement plus proche du coude que de votre poignet. Quel traitement en cas de syndrome du canal carpien ?

La durée des symptômes du syndrome du canal carpien peuvent varier selon leur origine. Avec du repos, ces symptômes peuvent même disparaitre naturellement. Les anti inflammatoires sont quant à eux peu efficaces. Le traitement le plus radical, c’est la chirurgie : si le nerf est comprimé, on va libérer le nerf dans son canal carpien avec une neurolyse. Cependant, il existe un risque non négligeable de section de ce nerf, et la reprise de l’activité peut être longue.




L’intérêt de l’ostéopathie en cas de syndrome du canal carpien

Les thérapies douces, et en particulier l’ostéopathie, pourront vous aider dans les formes encore légères à diminuer vos symptômes. L’ostéopathe considère le syndrome du canal carpien comme un trouble touchant l’ensemble du membre supérieur et non pas seulement un trouble localisé au niveau de votre poignet. Le traitement visera alors à relâcher tous les tissus environnant du nerf qui sont susceptibles de provoquer une compression sur ce nerf radial, mais aussi à libérer les tensions localisées au niveau de votre bas. L’ostéopathe portera aussi une attention particulière à votre posture et à vos cervicales. En cas de doutes, consultez. Mieux vaut détecter un syndrome du canal carpien pour que plusieurs options s’offrent à vous. Le but étant d’éviter la chirurgie. C'est aussi l'occasion de rappeler que les entreprises peuvent faire appel à des ostéopathes afin d'effectuer des séances pour leurs salariés, comme je le fais moi-même quelques demi-journée par mois.

Pourquoi ça tombe sur moi, et pas mon voisin ?

Si vous êtes une femme, que vous avec un poignet plutôt fin par rapport à la longueur de votre main, que vous êtes enceinte, vous aurez davantage de chance d’avoir un syndrome du canal carpien. Idem si vous souffrez d’hypothyroïdie, de diabète, ou si vous êtes obèse. C’est statistique ! Cela s’explique notamment par l’influence des hormones sur notre système ligamentaire.

0 vue

LE CABINET

NOS HORAIRES

NOUS CONTACTER

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon